Le Japon révère ses nombreuses traditions qui nous émerveillent. En faisant des koinobori son unique sujet, Madame Mo a choisi de rendre hommage à l'une des traditions les plus joyeuses et populaires : Kodomo no hi, la fête des enfants.

Cette tradition est issue d'une légende chinoise qui raconte qu'à chaque troisième lune du calendrier lunaire, au moment de la saison des pêchers en fleurs, lorsque le fleuve Jaune commençait à dégeler, les carpes quittaient la mer orientale, remontaient le cours d'eau supérieur du fleuve et se rassemblaient à Longmen, la porte du dragon. Là, l'Empereur Céleste organisait un concours pour le franchissement de la porte. Les carpes qui réussissaient étaient changées en dragons par l'Empereur Céleste et celles qui avaient échoué, devaient regagner la mer de l'Est pour revenir tenter leur chance l'année suivante.

De cette légende seraient nés les koinobori japonais, des manches à air en forme de carpes koï, hissées au vent lors de la fête des enfants, le 5 mai. A travers cet objet symbolique, les parents encouragent leurs enfants à être forts et valeureux, et leur souhaitent bonheur, prospérité, joie et santé tout au long de leur vie.

Pour prolonger cette magie d'un jour, Madame Mo édite des koinobori en coton bio depuis bientôt 10 ans ! Revisités dans leur apparence traditionnelle, les koinobori Madame Mo magnifient le quotidien par leur gaieté !  Et en Occident, ils sont prodigieusement devenus un symbole porte-bonheur pour les naissances !
 
Enregistrer
Enregistrer
Enregistrer
Enregistrer
Enregistrer
Enregistrer
Enregistrer
Enregistrer